Parquet flottant ou contrecollé

Les étapes de pose d’un parquet flottant emboîtable

ÉTAPE 1 : DÉMARRER LA POSE FLOTTANTE EMBOÎTABLE

1- Étaler la sous-couche DINACHOC S801 sur une surface plane et sèche. Pour une meilleure isolation, les bandes doivent être collées bord à bord et enroulées le long du mur.

2- Les lames sont placées parallèlement au côté le plus long de la pièce. L’installation commence à un angle de la rainure dans  le mur. Placez des cales autour. Un joint de dilatation d’au moins 8 mm est nécessaire. Si la longueur dépasse 11 m, le joint de dilatation doit être augmenté de 1,5 mm pour chaque 1 m. 

3- Lors du montage, coller soigneusement le bord supérieur du ressort sur toute sa longueur à l’aide de la colle à bois DINACHOC C300. 

ÉTAPE 2 : FINIR LA POSE FLOTTANTE EMBOÎTABLE

4- Commencez la deuxième rangée avec la chute de la dernière lame de la rangée précédente. Pour des raisons esthétiques, assurez-vous que la chute soit d’au moins deux fois la largeur de la lame. Enlevez immédiatement toute trace de colle avec un chiffon ou une éponge légèrement humide. 

5- Afin de ne pas abîmer les lattes lors de la pose utilisez un morceau de bois qui fera office de « cale à frapper ».

6- Découpez la dernière rangée de lames à la largeur désirée, n’oubliez pas de maintenir l’espace nécessaire à la dilatation. Retirez les cales 24 heures après l’installation. Fixez les plinthes de finitions en n’exerçant aucune pression sur le parquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *